Plus que jamais l’éducation, plus que jamais la culture !

lettre culture« Ils brûlent les livres, nous sommes ceux des bibliothèques. Ils imaginent la terreur, nous répondons avec la culture » : c’est par cette affirmation forte que Matteo RENZI  a annoncé hier qu’en Italie, pour chaque euro supplémentaire investi dans la sécurité, un euro de plus serait investi dans la culture ». Quel moyen plus pérenne, en effet, pour combattre l’obscurantisme que d’exercer l’esprit critique, l’ouverture aux autres, la tolérance que l’éducation et la culture ?

L’affirmer dans l’espace public est toujours nécessaire mais, bien évidemment, il ne suffit pas de belles déclarations lorsqu’on est une femme ou un homme politique : les actes, les politiques mises en œuvre doivent incarner dans le réel ces paroles.

Deux temps forts d’hier de la campagne des régionales ont donné l’occasion de rappeler que dans la Région des Pays de la Loire, le bilan et les engagements témoignaient d’une réelle volonté politique de développer l’éducation, la formation de tous et l’accès aux œuvres et aux pratiques culturelles.

Aizenay 1DSC_0891L’après-midi, tout d’abord, à Aizenay lors de la rencontre aux côtés de Christophe CLERGEAU, Maï HAEFFELIN et Nicole GUERIN avec les représentants des comités de suivi pour les deux futurs lycées de Vendée de Saint Gilles Croix de Vie et d ‘Aizenay. Cette décision de création a été saluée par tous les participants, répondant à un véritable besoin démographique. Mais, au-delà, c’est aussi la méthode dont se sont félicités les membres des comités :  la concertation pour le lieu, les formations, les équipements, le lien avec les autres équipements des communes. Il n’est pas inutile de rappeler que les conseillers régionaux de droite n’ont pas voté ces investissements à la région

 

DSC_0882_1Et puis, hier soir, lors du meeting départemental, Christophe CLERGEAU  comme Jacques AUXIETTE ont rappelé avec force l’importance de l’éducation accessible à tous (et c’est bien le sens de la gratuité des manuels scolaires décidée par Jacques Auxiette et de l’engagement des transports scolaires gratuits pris par Christophe CLERGEAU) et le rôle si important de la culture.

Témoignant lors de ce meeting avec d’autres candidats du sens de notre projet et de notre engagement, j’ai tenu à insister sur ce choix politique du soutien à la culture dans sa diversité, s’exprimant partout et pour tous, qui a été fait en Pays de la Loire depuis 11 ans.

En Vendée, pour parler de la musique dans toute sa diversité, la Région c’est, par exemple, le soutien au festival de Poupet comme au café de l’été de la Roche-sur-Yon qui nous donne à entendre les musiques du monde, au Fuzz Yon et aux musiques actuelles ou, bien évidemment, à la « folle journée » qui a, d’ailleurs, été élargie depuis 2004 à de très nombreuses villes.

En Vendée, la Région c’est aussi le soutien à la scène nationale du Grand R (et si cela semble « normal », il n’est jamais inutile de rappeler que l’ex Conseil Général présidé par Bruno RETAILLEAU -tout comme le Conseil Départemental actuel- n’a jamais daigné dépenser un centime pour cette structure pourtant si utile… ).De la même manière, la Région a d’emblée accepté de participer au financement du futur pôle culturel de la Roche-sur-Yon tout comme elle soutient nombreuses compagnies de théâtre et de danse, comme Le Menteur Volontaire ou S’Poart.

P1010496084

C’est également la Région qui a financé  l’équipement numérique de salles de cinémas tout comme elle soutient mais le dispositif « lycéens au cinéma » et comment ne pas souligner aujourd’hui l’intérêt d’une telle formation au décryptage d’images pour former des citoyens éclairés, aptes à résister à l’obscurantisme. On en voit toute l’importance en ce moment !

Preuve par les actes de cette conviction forte, le budget de la culture au Conseil Régional est resté constant et a même augmenté en 2015 (+3%). C’est une des rares collectivités à avoir fait ce choix très politique et Christophe CLERGEAU  a pris l’engagement de protéger ce budget et de le conforter.

Alors, pour toutes celles et ceux pour qui la culture n’est pas une simple variable d’ajustement budgétaire, pour toutes celles et ceux qui n’entendent pas  censurer les œuvres ou les festivals mais favoriser l’accès de tous à toutes les cultures, avec le bilan de Jacques AUXIETTE et les engagements pris par Christophe CLERGEAU, il n’y a vraiment pas « photo » !

                                    Plus que jamais l’éducation, plus que jamais la culture ! C’est ça la gauche !

ps : je vous invite à lire la lettre de Christophe CLERGEAU  aux acteurs de la culture http://www.clergeau.com/wp-content/uploads/2015/10/Courrier-acteurs-culture.pdf

 

 

 

Laisser un commentaire