Côté philosophie…

Philosophie et politique sont étroitement liées dans le sens de mon engagement.

Ma boussole, c’est l’égalité, l’accès de tous au choix de la raison. Au cœur de ma réflexion comme de mon engagement politique se trouve donc la question de l’émancipation et de la lutte contre les obstacles pouvant empêcher l’accès de tous à une véritable citoyenneté.

27351100137080Lethique_discussion_recto_mediumParce que, loin de tout relativisme, il défend l’idée que le choix de la raison n’est pas lui-même une décision irrationnelle mais peut, au contraire, être fondé par une réflexion sur ce que nous présupposons quand nous argumentons, j’ai consacré ma thèse au philosophe allemand Karl-Otto Apel.  Né en Allemagne, en 1922, Apel fut, en effet, directement confronté à ce qu’il nomme lui-même « la catastrophe nationale de l’époque hitlérienne », éprouvant alors la « destruction de sa conscience morale ». L' »éthique de la discussion » qu’il élaborera ensuite en collaboration étroite avec J. Habermas, aura pour ambition d’apporter une réponse non relativiste aux défis auxquels l’humanité se trouve confrontée. Afin de présenter la genèse et le développement de sa pensée et mieux la faire connaître à un public francophone, j’ai choisi de montrer la cohérence interne entre ses analyses théoriques et sa pratique philosophique dont le modus operandi consiste à  passer systématiquement par le dialogue et la confrontation avec d’autres. ( CF. « Penser avec …et contre… » La pragmatique de Karl-Otto Apel : une théorie et une pratique de l’intersubjectivité,  Editions de la Maison des sciences de l’homme http://www.editions-msh.fr/livre/?GCOI=27351100137080 ainsi que L’éthique de la discussion, Karl-Otto Apel, entre raison et histoire, petit ouvrage ( paru en mai 2014 aux édtions M-Editer)  plus spécifiquement consacrée à l’ « éthique de la discussion ». 

Sur ce blog, on peut lire l’hommage que j’ai tenu à lu rendre lors de sa disparition le 15 mai 2017 http://martinechantecaille.fr/karl-otto-apel-ou-le-reveil-de-la-raison-hommage-a-un-grand-philosophe/ 

 

La lecture des textes de Karl-Otto Apel m’a également permis de découvrir la pensée du philosophe contemporain Enrique Dussel avec qui Apel a dialogué pendant de nombreuses années. Né en 1934 en Argentine, exilé au Mexique depuis 1975 où il enseigne à l’Université métropolitaine autonome de Mexico, Enrique Dussel est l’un des fondateurs de la « philosophie de libération » et l’auteur d’une œuvre considérable. Enrique Dussel est surtout connu en France pour l’ « éthique de la libération », élaborée à partir de l’apport décisif d’Emmanuel Lévinas et d’un dialogue long et fécond avec « l’éthique de la discussion » développée par Karl-Otto Apel.  C’est à l’élaboration d’une « politique de la libération » prolongeant cette éthique de la libération que Dussel se consacre depuis le début des années 2000. 

Constatant que, malgré leur importance pour la philosophie politique contemporaine, aucun des ouvrages que Dussel a spécifiquement consacrés à cette « politique de la libération » n’était accessible en langue française, j’ai traduit avec mon amie Nohora Gomez, professeure d’espagnol, Vingt thèses de politique, traduction publiée en décembre 2018 aux Editions L’Harmattan http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=61625 

 

 

Laisser un commentaire