« Bicentenaire » pour les uns, travail dominical pour les autres…

la promenade du dimancheConnue de tous les Yonnais et bien au-delà, la « Bicentenaire » est depuis sa création en 2004 une course populaire qui rassemble des milliers de coureurs et de marcheurs : 9000 petits et grands ont ainsi emprunté l’an dernier l’un de ses parcours.

Mais, cette année, suite à la décision de Luc Bouard et de la majorité muncipale d’autoriser l’ouverture de 12 dimanches par an ( soit le maximum de ce que permet la « loi Macron »), toutes celles et tous ceux qui travailleront dans l’un des commerces de la Roche-sur-Yon qui décidera d’ouvrir le 3 avril ne pourront ni y participer ni venir encourager leurs enfants, leurs parents, leurs amis.

Lire la suite

Baisse des subventions aux associations : le choix emblématique de la droite yonnaise

CM 3Lors du Conseil Municipal de ce soir, la majorité de droite a annoncé à l’occasion  du débat d’orientations bugétaires pour l’année 2016 sa décision de baisser de 5% le soutien aux associations. Il s’agit là d’une décision politique éminemment contestable.

Voici le contenu de mon intervention :

« Monsieur le … Lire la suite

Cinéma : à la Roche-sur-Yon, la vigilance s’impose !

Concorde au fil d'ArianeNous l’avons découvert dans la presse ces derniers jours : Luc Bouard a annoncé son souhait de voir un 3ème cinéma figurer dans le programme de l’îlot Piobetta.

Sous le mandat précédent de la majorité de gauche, comme Vice-Présidente de l’EPCCCY (Etablissement public de coopération culturelle cinématographique Yonnais en … Lire la suite

Ma ville émancipatrice, j’y tiens !

égalité F-HJ’ai souvent eu l’occasion sur ce blog de saluer les progrès réalisés au cours du temps en matière d’égalité entre les femmes et les hommes comme il m’arrive aussi assez régulièrement de signaler ceux qu’il reste à accomplir en France (et, bien entendu, ailleurs dans le monde), et d’alerter sur la vigilance toujours nécessaire car les régressions sont toujours possibles.

Faire avancer l’égalité des droits (formels comme matériels) entre femmes et hommes passe d’abord par le dépassement de stéréotypes, de représentations attribuant aux femmes, par essence, des compétences, des qualités ou des faiblesses les rendant aptes à certaines fonctions -domestiques par exemple- mais inaptes à d’autres que les hommes, par une nature toujours bien faite, peuvent eux parfaitement remplir. Il a ainsi fallu que des femmes et des hommes effectuent un travail de déconstruction de telles représentations et des pratiques sociales qui leur sont associées pour que, petit à petit, dans différents endroits du monde on en vienne à reconnaître la nécessité d’aller vers l’égalité des droits.

Lire la suite