Baisse des subventions aux associations : le choix emblématique de la droite yonnaise

CM 3Lors du Conseil Municipal de ce soir, la majorité de droite a annoncé à l’occasion  du débat d’orientations bugétaires pour l’année 2016 sa décision de baisser de 5% le soutien aux associations. Il s’agit là d’une décision politique éminemment contestable.

Voici le contenu de mon intervention :

« Monsieur le Maire, chers collègues,

Je souhaiterais revenir sur un aspect particulier qui est celui de la baisse de 5% aux associations que tente de masquer tant bien que mal votre formulation d’un maintien à… 95%. Il s’agit là d’un choix politique que nous ne partageons absolument pas.

Le soutien aux associations n’est pas une simple variable d’ajustement budgétaire. Derrière le chiffre de 5% en moins se cache une diminution politique à un secteur qui joue un rôle essentiel dans la construction individuelle, la cohésion sociale et la solidité d’une société guidée par la coopération. Vous le signaliez d’ailleurs vous-même Monsieur le Maire lors du Conseil Municipal du 3 février qui faisait suite aux évènements de janvier. Vous affirmiez alors qu’il était de notre responsabilité d’élus « de tout mettre en œuvre pour faire barrage à la haine qui monte dans notre société » et vous évoquiez alors « l’importance de l’investissement associatif, culturel et sportif ». L’acte politique qu’est le budget ne semble plus suivre ces paroles pourtant toujours d’actualité…

J’ajoute qu’il y a aussi dans ce soutien au monde associatif un enjeu économique non négligeable. Le secteur associatif est, en effet, un secteur d’emploi important puisqu’au plan national il concerne 1 million 830.000 salariés. En période de chômage et alors que ce secteur amorce une légère reprise, diminuer les subventions, c’est se priver d’un levier possible pour l’emploi.

Nous ne partageons donc pas votre choix politique qui sera, de fait, synonyme de difficultés pour les associations et ce d’autant que Madame Durand nous a indiqué en présentation en commission que cette baisse s’appliquerait de manière indifférenciée puisque seules les associations heureusement protégées par le pacte culturel signé avec l’Etat y échapperont.

Vous êtes majoritaires et ce budget est le vôtre et reflète vos priorités. Nous vous demandons, toutefois, de ne pas appliquer de manière mécanique la baisse de 5% et que vous regardiez la situation financière de chacune d’entre elles pour limiter les problèmes que votre décision ne manquera pas d’entraîner. »

 

Laisser un commentaire