François Fillon et l’aveu d’une politique de soumission anti-démocratique

Dans un entretien au Journal du dimanche, François Fillon a suggéré à François Hollande de « soumettre son programme électoral à Standard & Poor’s » estimant qu’ « il serait intéressant de savoir ce qu’une agence de notation pense d’un programme dans lequel il n’y a que des augmentations de dépenses et des hausses d’impôt, et pire encore, des retours en arrière sur des décisions structurelles comme la réforme des retraites ou la politique nucléaire de la France. Dans ce qu’il préconise, rien n’est en phase avec la situation de l’économie européenne ».

Lire la suite